:::: MENU ::::

Posts Tagged / Utilitaires

  • mar 11 / 2008
  • 0
Technologie

Installation de backuppc sur Ubuntu

Backuppc est un logiciel de sauvegarde à distance qui permet à un serveur de récupérer les données de pc distants, qu’ils soient sous Linux, Mac ou Windows.

backuppc

Le tutoriel publié sur le site de Ubuntu francophone explique très bien comment installer et configurer le logiciel. Toutefois, il manque à mon avis un certain nombre d’explications. En plus, la documentation se réfère à la configuration de l’ancienne version du logiciel. En effet, en tout cas à partir de Ubuntu 8.04 Hardy Heron, toute la configuration peut se faire par l’interface web, sans passer par les fichiers de configuration mentionnés dans le tuto.

Dans cet article je vais ajouter quelques astuces, qui permettront de faciliter la mise en oeuvre su système de backups. En particuliers, j’expliquerai:

  1. Comment entreposer les fichiers de backup dans un autre dossier que celui par défaut (/var/lib/backuppc), comme par exemple un disque externe.
  2. Comment configurer les accès aux ordinateurs distants (et au localhost) par ssh et l’utilisateur root.

Sauvegarde du backup sur un disque externe

J’ai acheté un ordinateur équipé d’un contrôleur raid logiciel et j’en profite pour le gain en vitesse de mes disques. Par contre, si par malchance un de mes deux disques casse, je vais perdre toutes mes données. J’ai donc décidé d’acheter un disque dur externe afin d’effectuer des sauvegardes.

Or, backuppc sauvegarde les backups dans /var/lib/backuppc. Au niveau de la configuration, il est possible de changer la variable TopDir pour y mettre autre chose. Toutefois, seul le sous-dossier pc du backup y sera déplacé. Les autres dossiers propres à backuppc (pool, cpool, …) vont rester dans /var/lib/backuppc.

Dans mon cas, le backup de l’ordinateur fonctionnait, mais dans le fichier log, il y avait une infinité de erreurs liées à MakeFileLink et la procédure de backup prenait toujours environ une heure, même dans le cas de backups incrémentaux. Le problème n’est pas mentionné dans la documentation de backuppc et j’ai eu pas mal de peine à comprendre ce qui se passait. Finalement, backuppc n’aime pas créer le pool sur une partition différente de l’endroit de stockage des fichiers.

La solution au problème est simple: créer un lien symbolique entre /var/lib/backuppc et le dossier dédié au backup sur le disque externe. La suite des opérations est la suivante:

  1. On renomme le dossier /var/lib/backuppc pour le récupérer dans la suite, si nécessaire
  2. On crée le dossier sur le disque externe (chez moi monté dans /media/edisk)
  3. On attribue les droits d’accès à l’utilisateur backuppc
  4. On crée un lien symbolique entre /var/lib/backuppc et le nouveau dossier

Dans un terminal:

sudo mv /var/lib/backuppc /var/lib/backuppc_ori

sudo mkdir /media/edisk/backup

sudo chown backuppc:backuppc /media/edisk/backup

sudo ln -s /media/edisk/backup /var/lib/backuppc

Backuppc va à ce point sauvegarder l’entièreté du backup sur le disque externe. La variable TopDir doit être fixée à /var/lib/backuppc pour éviter toute confusion.

Configuration de l’utilisateur root

Backuppc doit pouvoir accéder à tous les fichiers à sauvegarder, sans restrictions. Si on veut par exemple sauvegarder le dossier /etc contenant les paramètres de la machine, un utilisateur ayant des droits limités (comme l’utilisateur par défaut) ne suffit pas. En effet, pour pouvoir effectuer des opérations sur ces fichiers, il est nécessaire d’utiliser la commande sudo et le système demande un mot de passe. La seule solution pour contourner le problème des droits d’accès  est celle de se connecter avec l’utilisateur root (qui est caché dans les distributions Ubuntu et debian en général).

Toutefois, pour des raisons de sécurité, l’utilisateur root est protégé par un mot de passe inconnu à l’utilisateur normal. A moins de vouloir forcer et changer le mot de passe de root, ce qui est vivement déconseillé, la seule solution pour accéder à une machine avec l’utilisateur root est celle de se connecter à travers un tunnel ssh et de s’arranger pour que l’accès s’effectue sans mot de passe. Ceci est possible en échangeant des clés d’accès. Ces concepts sont très bien expliqués sur le site de Ubuntu francophone, dans l’article dedié à ssh. Ici, je vais expliquer comment permettre à l’utilisateur backuppc, qui est l’utilisateur qui effectue les backups et gère le serveur, d’accéder aux autres machines. Le mode d’emploi est générique et peut même être appliqué au backup du serveur. Dans ce cas, il faut bien sûr éviter de sauvegarder le dossier contenant du backup, au risque de voir un cercle sans fin de sauvegardes!

Pour commencer, on va modifier le home de l’utilisateur backuppc. Dans un terminal: 

sudo pico /etc/passwd

Il faur changer /var/lib/backuppc en /media/edisk/backup.

Ensuite, on crée dans un terminal une clé ssh pour l’utilisateur backuppc et on en fait une copie par exemple sur une clé usb (/media/usb chez moi). Laissez les paramètres par défaut et assurez-vous que la clé soit enregistrée dans /media/edisk/backup/.ssh.

sudo su -s /bin/bash backuppc ssh-keygen -t rsa cp ~/.ssh/id_rsa.pub /media/usb/backuppc_id_rsa.pub exit

Maintenant, sur la machine à sauvegarder, il faut s’authentifier en tant que root afin de copier la clé publique de l’utilisateur backuppc dans la liste des accès autorisés:

sudo su -s /bin/bash root cat /media/usb/backuppc_id_rsa.pub >> ~/.ssh/authorized_keys2 exit 

De retour sur le serveur, on essaye de connecter backuppc en root sur la machine à sauvegarder:

sudo su -s /bin/bash backuppc ssh -l root mamachine whoami

A la première connexion il faudra répondre « oui » pour enregistrer la clé de la machine. Pour la suite, tout s’effectuera en automatique. La commande whoami devrait répondre root. Si c’est le cas, tout a bien marché, sinon il faudra chercher le problème. Un guide alternatif (en anglais) est disponible dans la documentation de backuppc, ici.

La procédure décrite dans ce chapitre est également valable si on veut sauvegarder le serveur. Le tunnel ssh permet d’éviter la saisie du mot de passe root. Seul inconvénient, la surcharge due à l’encryption des données à travers le tunnel ssh. Une alternative est celle de ajouter l’utilisateur backuppc à la liste des sudoers et de l’autoriser à exécuter le protocole de backup (rsync, par exemple), sans utiliser un mot de passe. La procédure est décrite ici, en anglais.

  • oct 13 / 2007
  • 0
Divers, Technologie

Première Release Candidate pour Songbird 0.3

songbirds rockssongbird r2d2

Songbird™ c’est un peu iTunes en mieux, version Mozilla. Il est Open Source, lit tous les formats (MP3, AAC, OGG, FLAC, WMA, etc…), multi-plateformes, skinable, Internet compatible (recherche d’infos, web radios, shopping, etc..), playlistes dynamiques, podcast, extensions….

Bref, même si cette version n’est qu’une release candidate, elle est tout comparée à la première version de Songbird en 2005 :-)

Télécharger Songbird 0.3 Release Candidate 1

Get Songbird

  • avr 27 / 2007
  • 2
Technologie

Mais pourquoi mon /home est tout plein?

Combien de fois on s’est demandé pourquoi notre disque dur est tout plein? Et combien de temps on a passé à chercher le dossier qui encombre? Bouton droit, propriétés, attendre la fin du calcul de la taille des dossiers…. INTERMINABLE!!!

Et ben, la nouvelle version de Ubuntu nous facilite enfin la vie avec l’outil d’analyse des disques.


Continue Reading

  • mar 07 / 2007
  • 3
Technologie

Bibliographies et LaTeX – comment les organiser?

Vive LaTeX, vive la création avancée de documents et surtout vive les bibliographies créées automatiquement!

BibTeX est un outil indispensable pour ceux qui aiment écrire des papiers scientifiques (et non). Ce logiciel permet de faire le lien entre une base de données centralisée d’articles, extraits de conférences, livres, sites internet,… et les citations dans l’article qu’on est en train d’écrire. Chaque fois qu’on cite une source, BibTeX récupère toutes ses données bibliographiques et s’occupe de les écrire d’une façon très claire et précise dans notre document.

Les adeptes de la publication doivent gérer tout plein de sources et souvent on en arrive à un point tel qu’on ne sait plus où les mettre: soit on les classe par article dans un fichier .bib (la base de données de BibTex), soit on les met toutes ensemble dans un seul fichier. La première solution permet d’avoir des bases de données assez restreintes et pertinentes avec le contenu de l’article, mais elle rend difficile le recyclage pour d’autres papiers. La deuxième solution permet d’avoir une base de données unique, mais à la longue il sera impossible de savoir quel est son contenu.

Cet article explique comment gérer sa bibliographie et comment la visualiser dans un formati relativement joli…
Continue Reading

  • jan 13 / 2007
  • 0
Web / Internet

exalead R0X0R!

Depuis quelques temps j’ai mis exalead en page d’accueil. Ce moteur de recherche européen est vraiment sympa, il est pour moi une bonne alternative à Google. Les raccourcis sur la page d’accueil sont simples (il s’agit de thumbnails de site que vous placez en dessous de la barre de recherche) et pratiques. Les fonctionnalités de recherches sont nombreuses, on retiendra notamment:

La présentation des résultats est lisible, les thumbnails des résultats (sites) très pratique (possible de le faire avec google et firefox en utilisant GooglePreview ou BetterSearch) et il est possible de prévisualiser les sites en les passant en revue dans exalead. La barre sur la droite est pleine d’outils permettant d’optimiser sa recherche par exemple par type de fichier, en ajoutant de critères géographiques ou encore en excluant des termes de recherches…. et cerise sur le gateau, exalead est totalement web 2.0, avec des snipets ajax partout :-)

  • jan 11 / 2007
  • 2
Technologie, Web / Internet

Firefox 2

Sous Ubuntu Edgy, la meilleure distribution du monde, il y a Firefox 2.0 qui amène pas mal de nouveautés… Le correcteur d’orthographe en fait partie :-) et pour que je ne perde plus mon temps à trouver comment installer le dictionnaire francophone, le voilà https://addons.mozilla.org/firefox/3066/… L’extension TabMixPlus n’est plus vraiment utile car nombreuses sont les fonctionnalités qui sont maintenant natives. Par contre WebDeveloper reste toujours aussi pratique, tout comme les clients ftp XUL: CrossFTP ou FireFTP. Les extensions pour del.icio.us sont selon moi incontournables: simple, medium ou complète. Pour finir et pour les cowboys copieur de liens, regardez CoLT!

Pour les thèmes, j’aime reserver le maximum de place à l’affichage des sites: Littlefox, Classic Compact et miniFox / miniFoxFlat sont les plus compacts!

Toutes suggestions d’extension faites par le biais des commentaires ci-dessous sont les bienvenues!

EDIT: J’oubliais Colorzilla (windows) et Google Preview qui sont aussi très pratiques!

  • déc 19 / 2006
  • 0
Web / Internet

Zamzar tsoin tsoin!

zamzar
Zamzar est un service de conversion de fichiers en ligne. Il permet de convertir des fichiers jusqu’a 100Mb dans l’un des 27 types de fichier proposé. On y trouve:

En résumé, encore un service web2.0 a grader dans un coin de ses marque-pages en cas de besoin…

  • déc 18 / 2006
  • 7
Technologie

musikCube v1.0

MusikCube

Depuis que j’ai découvert musikCube, un gestionnaire/lecteur de musique pour windows, j’ai vraiment du mal a utiliser d’autres programmes. musikCube a l’énorme avantage d’avoir une gestion des tags ID3 ultra simple, ce qui permet d’éditer les méta-données dans le fichier lui-même. Lors d’échange de fichiers entre différents lecteurs ou utilisateurs, ces tags (artiste, style, genre, etc.) seront alors conservés, tout comme le travail de tri préalablement effectué!

musikCube est un petit (moins de 3 mega) programme sous license BSD qui gère aisément une bibliothèque de 100Go. Playlist (dynamique), système de note, modularité de l’affichage, équaliseur, sont une partie des possibilités.
En plus de ces fonctionnalités de bases, différents plugins sont installables (timeur, différents formats audio, miniPlayer, …) et un service web permet de partager en ligne le morceau que vous écoutez.

Le seul bémol est qu’il n’y a pas (encore?) de miniature de la pochette de l’album en cours. Mais si comme moi vous avez l’habitude de réduire votre lecteur dans la barre des tâches, cette fonction n’est guerre utile!

J’ai comme projet de compiler les sources de musikCube sous Ubuntu, et si c’est concluant je ferais un paquet. Me reste plus qu’a trouver un peu de temps :-p

  • oct 27 / 2006
  • 1
Technologie

Quelques utilitaires pour Windows

Quand je boot sous windows (chose qui est de plus en plus rare) je suis toujours parano des programmes qui se seraient malencontreusement ajoutés au démarrage, de ces clés inutiles qui traines dans ma base de registre, du "cache" et tout ces fichiers temporaires inutiles qui prennenet de la place. Voici 5 utilitaires que j’aprécie et utilise réguliérement:

- Ad-aware
Permet de virer les spywares qui traine dans la mémoires, le registre ou sur le disque. C’est fou comme il trouve toujorus quqlque chose….

Site officiel: http://www.lavasoft.de/products/ad-aware_se_personal.php Download: http://www.download.com/3001-8022_4-10399602.html

- Arovax Anti Spyware
Protection en temps réel permettant de vérifier et de bloquer les accès à la liste des programmes au démarrage, et évite également les spywares. La société a aussi un anti-virus que je n’ai jamais testé: http://www.arovaxshield.com/fr/index.php

Site officiel: http://www.arovaxantispyware.com/ Download: http://www.arovaxantispyware.com/dl.php

- Autoruns
Permet d’activer ou de désactiver des opptions de démarrage, une sorte de "msconfig" conviviale et surtout très très léger! Permet d’améliorer les performances de manières très concluente!

Site officiel: http://www.sysinternals.com/Utilities/Autoruns.html Download: http://download.sysinternals.com/Files/Autoruns.zip

Avast!
Antivirus gratuit, une douce voix féminine vous avertit que la base de virus a été mise a jour! Convivial et performant!

Site officiel: http://www.avast.com/ Download: http://files.avast.com/iavs4pro/setupfre.exe

- CCleaner
Utilitaire permettant principalement de nettoyer son ordinateur des fichiers temporaires s’y trouvant, de purifier la base de registre des éléments inutiles et d’enlever des programmes de la liste Ajouter/Supprimer des programmes. Facile d’utilisation et sûr (possibilité de back-up de la base de registre, etc.), il fait vraiment bien son job!

Site officiel: http://www.ccleaner.com/ Download:

http://www.filehippo.com/download/a84967a18d47830bf25f1faffc169bcb/download/

Encore un petit lien pour terminer: http://www.libellules.ch, un super site pour rechercher et se renseigner sur les sharewares de tout genre!